Retromomobile 2014 : luxueuse édition

Retromomobile 2014 : luxueuse édition

11 février 2014 0 Par Steve Jolibois

Retromobile 2014 (57) (Copier)

Retromobile a fermé ses portes le 9 février dernier. Rendez-vous incontournable des amateurs d’ancienne, cette 39e édition exposait des voitures exceptionnelles. Si les italiennes sont nombreuses, les constructeurs français ont aussi fait le déplacement. La présence des clubs de GTI (Renault 5 Alpine, Peugeot 205 et Golf GTI) et populaires, ont prouvé que le salon s’adresse à tous les publics. Les vendeurs de pièces restent fidèles et les stands de miniatures recèlent de perles rares. La galerie des artistes est un passage obligatoire, avec des créations et des sculptures toujours surprenantes. Au détour d’une pause sandwich, les discussions sont techniques et les passionnés, de générations différentes partagent leur passion. Récit d’un salon qui rapproche les générations.

Texte et photos : Steve Jolibois

Ventes aux enchères Artcurial :
Artcurial reste un des stands les plus important du salon. Avec 3000 m2, il expose 177 voitures et 15 motos. Accessible sur invitation, les voitures exposées sont de toutes beautés. Si la Ferrari 166 MM/53 barquette est magnifique, d’autres voitures, à l’image des, Mercedes-Benz 300 SL Gullwing, Bentley 8 litre coupé de 1931, Maserati 150 S et Ferrari 500 Superfast coupé, subliment cette exposition. La vente qui s’est déroulée le vendredi 7 février a réunis 10 voitures qui dépassent le million d’euros. Le samedi 8 février s’est déroulée une seconde vente réservée à la marque Alfa Romeo (44 voitures). L’Alfa Romeo 8C2300 Zagato le Mans Tourer, estimée entre 3 500 000 et 3 800 000 euros la star du jour. Les ventes aux enchères du 7 et 8 février ont atteint un record historique avec 29 000 000 d’euros (voir article).

Retromobile 2014 (77) (Copier)

Les mille et une voitures de Maharadjas :
15 voitures de Maharadjas sont exposées lors de cette édition. Magnifiques par leurs courbes et les détails subtils qui les rendent unique, elles brillent de mille feux sous les spots du salon. De la Delage D8 de 1930 aux couleurs ocre et noire, en passant par la Mercedes_Benz SS de la même année, elles sont le symbole de l’extravagance des princes indiens. D’autres modèles emblématiques subliment cette magnifique exposition : Delahaye 135 Figoni & Falaschi 1938, Rolls Royce Phantom I de 1926, Phantom I-17ex de 1928 et Phantom II (Neurmaeker) de 1930.

Retromobile 2014 (52) (Copier)

Rétrospective Alpine et Jean Rédélé :
Alpine et son fondateur, Jean Rédélé, sont à l’honneur avec l’exposition d’une quinzaine de voitures dont certaines sont issus de sa collection privée. Cette exposition qui arbore le bleu Alpine est un honneur pour la France. Si les prototypes côtoient les voitures de compétitions, quelques objets inédits du service compétition « Alpine” sont exposés au côté des moteurs Gordini. De la M63 (1963) à l’A310 V6 groupe A (1978), cette exposition offre un voyage au cœur d’une aventure humaine. Voici les voitures présentes : M63 (1963), M64 (1964), A210 (1966), A211 (1967), A220 (1968), A364 (1973), A441 (1975), A110 (1965, 1967, 1968, 1973), A310 (1975, 1978).

Retromobile 2014 (2) (Copier)

Diorama sur les véhicules de la première guerre mondiale :
Un diorama de 400 m2 concentre les véhicules historiques de la première guerre mondiale. Cette rétrospective sur 100 ans d’histoire industrielle est superbement réalisée. Réunissant un char Renault FT17, qui a inspiré les constructeurs d’engin militaire, et des camions qui ont transportés les hommes et le matériel durant cette période de l’histoire marque les esprits. C’est aussi la période ou les taxis parisiens (taxis de la Marne), ont été réquisitionnés pour l’acheminement des soldats jusqu’au front. Les Renault AG1 Landaulet restent des morceaux d’histoire et fête leur 100e anniversaire.

Retromobile 2014 (9) (Copier)

Le salon est aussi très patriotique avec les stands Renault, Citroën et Peugeot. Renault fête trois anniversaires avec les 50 ans de la Renault 8 Gordini, les 100 ans de la réquisition des taxis parisiens et les 30 ans du Renault Espace. L’exposition comprend cinq Renault 8 Gordini qui ont marqué l’épopée de cette voiture : Renault 8 Gordini (1970), Renault 8 Gordini 1500 double arbre (1967) modèle unique (Amédée Gordini), Renault 8 Gordini (1969) qui revient du Rallye Monte-Carlo Historique, Renault 8 Gordini Type 1134 (1965) et une Renault 8 Gordini (Michel Leclère, 1969) à la décoration originale (blanche et orange) a fini 1er du Pas Dunlop et 2ème de la Coupe Gordini en 1969. Quatre générations de Renault Espace sont exposées pour retracer l’histoire d’une voiture construite en collaboration avec Matra, avec par ordre chronologique : Espace I (1984), qui inaugure le slogan « Les voitures à vivre », Espace II (1991) qui accède au segment haut de gamme, Espace III (1996) qui inaugure le Grand Espace (+27 cm), Espace IV (2002) entièrement fabriquée par Renault à Sandouville. Quelques modèles emblématiques de cette voiture à succès trônent sur le stand avec : Renault Projet 900 (1959) “trop avant-gardiste” pour l’époque, le prototype Matra Projet P18 (1981) (collection Musée Matra) et le Renault Espace F1 (1994) conçu pour célébrer la troisième victoire de l’écurie Williams-Renault en championnat du monde de Formule 1 en 1994 et le sixième titre pour le V10 Renault.

Conclusion : cette édition brille de mille feux. Les voitures sont somptueuses et le Hall 1 se prête à ce merveilleux spectacle. Si Artcurial est devenu le stand incontournable, le stand Renault le seconde et prouve qu’il existe une dynamique dans l’automobile ancienne. C’est pour moi, une des plus belles éditions. Bravo aux organisateurs et merci au service pour l’accueil toujours chaleureux. Une chose est sûr, je vous dit à l’année prochaine.