Fiat Panda Cross 2014 : La Panda 4×4 devient adulte.

T&D Fiat Panda-Cross (1)

Alors que la série limitée Antartica disparaîtra du catalogue le mois prochain, Fiat dévoile, quelques jours avant le salon de Genève, une version Cross qui sera commercialisée à l’automne prochain. Si elle rappelle sans conteste la version Cross de la Panda II, elle arrive sur le marché des SUV avec une transmission intégrale évoluée et un style baroudeur renforcé.

Texte: Steve Jolibois/ photos : Fiat France

Le lifting commence par une nouvelle calandre qui intègre les feux de brouillard et entoure les phares. Le pare-chocs a pour sa part été remanié avec des protections latérales reliées par la calandre et des protections d’ailes. Sa partie basse intègre un bouclier percé par des trous de forme Carrond, de nouveaux feux diurnes à leds et deux crochets de remorquage rouge brillant au design spécifique.

La face arrière n’a pas été épargnée et reçoit des feux fumés plus modernes, un bouclier de protection agrandi (Titanium satin) et une sortie d’échappement chromée. Autres points spécifiques, des baguettes de protections latérales Titanium satin gravées “Cross” et de nouvelles barres de toit qui s’harmonisent avec les boucliers. La touche finale est donnée par les nouvelles jantes sport en alliage de 15″ “Métal noirci” qui chaussent des pneumatiques toutes saisons en 185/65R 15.

Pour le moment aucun cliché ne permet de voir l’habitacle, enrichi pour l’occasion d’un volant et pommeau de levier de vitesse en cuir et d’une garniture de la planche de bord spécifique. L’équipement comprend la climatisation automatique, la radio CD MP3 avec système Blue & Me avec commandes au volant et le siège conducteur réglable en hauteur.

Sous le capot, on retrouve les mécaniques de la gamme Panda avec des puissances majorées (+5 cv) : l’essence 0,9 TwinAir développe 90 ch et le Turbodiesel 1.3 Multijet II 80 cv. Elles sont toutes deux équipées du Start& stop.

Les boites de vitesses n’évoluent pas et le moteur essence bénéficie toujours de la boite à 6 rapports à la première raccourcie qui facilite l’évolution en terrain difficile. C’est d’ailleurs dans ce domaine que la Panda Cross marque une évolution. En effet, elle adopte un sélecteur de conduite “Terrain Control” qui permet au conducteur de sélectionner trois modes de conduite selon les terrains rencontrés.

AUTO – Distribution automatique de la motricité entre les deux essieux selon l’adhérence de la route.

LOCK – Les quatre roues motrices sont toujours engagées pour un usage optimal en tout-terrain. Le couple est réparti entre les quatre roues, freinant celles en perte d’adhérence (ou qui glissent plus que les autres) et transférant ainsi la transmission sur celles qui adhèrent mieux.

HILL DESCENT – Pour une gestion optimale des descentes sur pentes raides ou pour circuler sur des routes extrêmement chaotiques.

Si les gardes au sol de 15 (0.9 Twin Air) et 16 cm (1.3 Multijet) sont conservées, l’angle d’attaque de 24° a évolué (+3°) mais  l’angle de sortie de 33° est moins favorable (-3°).

Conclusion : La Panda Cross arrive avec de sérieux arguments sur le marché des SUV et semble à maturité avec ce lifting qui la virilise. Reste à connaître son prix qui nous l’espérons, n’atteindra pas des sommets…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.