BMW 3.0 CSL 2022 : la Batmobile ressuscitée ! 

BMW 3.0 CSL 2022 : la Batmobile ressuscitée ! 

30 novembre 2022 0 Par Steve Jolibois

  

Enfin ! Oui, j’ose le dire, enfin une BMW comme on savait les faire dans les années 70/80. Je dois l’avouer, depuis quelques décennies, j’ai parfois été déçu par certains modèles de la marque à l’hélice. Le pire étant certainement l’annonce que la BMW série 1 abandonne son 6 cylindres et passe à la traction avant ! Mais en cette année 2022, année anniversaire pour BMW avec les 50 ans du département sportif BMW Motorsport, les choses s’améliorent nettement, au point que la marque me surprend à nouveau.  Et pour cause, elle fait renaître l’appellation 3.0 CSL sous les traits d’une M4 qui réunit tous les ingrédients pour le meilleur des plaisirs, celui du pilotage. La recette ?  Une M4 allégée, un 6 cylindres de 560 cv, une boîte manuelle et une transmission uniquement aux roues arrière ! Ça c’est l’esprit BMW comme je l’M ! 


Texte : Steve Jolibois / Photos : BMW Presse. 

Chez BMW, l’appellation CSL signifie que c’est un modèle sportif. Une combinaison de lettres utilisées par le passé avec la légendaire 3.0 CSL dérivée de l’élégant coupé E9. A cette époque CSL signifie “Coupé, Sport, Lightweight” (Coupé, Sport, Léger) et dont les origines remontent à 1972, date à laquelle est né le département BMW Motorsport. Un nom prestigieux qui a donné naissance à tous les modèles badgés M de chez BMW. Pour devenir une CSL, le coupé allemand subit quelques modifications qui vont en faire une véritable voiture de sport et surtout une voiture de légende. Sous le capot, peu de changement avec le toujours le 6 cylindres en ligne, dont la cylindrée avait été poussée à 3 153 cm3 en 1973. Modification faisant passer sa puissance à 206 ch contre 200 lors son lancement. Si ce gain se limite à 6 cv, la 3.0 CSL va se démarquer par son poids. de seulement 1 270 kg, grâce à un allègement de 200 kg. Pour ce faire, les ingénieurs du département BMW Motorsport ont eu recours à des matériaux légers : aluminium pour la réalisation du capot, des portes et de la malle arrière et tôles plus fines pour les éléments de carrosserie que sont le toit, les panneaux latéraux et la cloison du coffre à bagage. Les boucliers réalisés en fibre de verre participent également à ce gain de poids et remplacent les traditionnels pare-chocs chromés. L’adoption de sièges baquets légers, la suppression de matériaux isolants, de la direction assistée et de vitres électriques permettent d’économiser quelques kilos. A l’époque, la 3.0 CSL avait le surnom de Batmobile en raison de ses différents appendices aérodynamiques sur sa carrosserie. Avec sa cure d’allègement et son moteur, elle affichait un rapport poids/puissance de 6,2 kilogrammes par cheval, lui offrant des performances exceptionnelles pour l’époque : 0 à 100 km/h en 7 s et une vitesse maxi de 220 km/h ! 

 

“Coupé, Sport, Lightweight construction” : Nouvelle interprétation d’une recette légendaire.

 

La nouvelle version de la 3.0 CSL incarne parfaitement l’esprit de son ainée.  Basée sur la BMW M4, sa carrosserie a été profondément retravaillée. Environ 200 heures de travail ont été consacrées à l’optimisation du flux d’air et à l’équilibre aérodynamique de la voiture, dont 50 heures dans la soufflerie du centre de test aérodynamique de BMW. Le style “CSL” est renforcé par la présence d’un pack aérodynamique spécifique. Il comprend un pare-choc avant percé par deux écopes d’air rondes fidèles au modèle originel. La calandre typique des BMW est toujours présente et des optiques étirés et dotés de la technologie “BMW Laser Light” avec un éclairage jaune, sont un clin d’œil au passé.

  

Les flancs de la 3.0 CSL sont également spécifiques. Le long capot et l’empattement large lui donnent une élégance propre inspirée du modèle de 1972, dont la sportivité est accentuée par la présence de panneaux latéraux particulièrement larges et décalés en diagonale. L’esprit sportif se retrouve jusqu’au toit avec la présence d’un déflecteur d’air situé sur la ligne supérieur de la lunette arrière.

 

Les passages de roues musclés accueillent des jantes forgées en alliage léger à rayons en Y de 20 pouces sur l’essieu avant et de 21 pouces à l’arrière. Des jantes dorées à fins rayons équipées pour l’occasion d’un verrouillage central, dont le couple de serrage atteint 930 Nm. Les pneumatiques ont été élaborés par Michelin. Spécifiques à la BMW 3.0 CSL, ils arborent la mention 50 en relief sur les flancs. 

 

A l’arrière la BMW 3.0 CSL se caractérise par la présence d’un diffuseur. Entièrement en carbone, Il intègre les quatre sorties du système d’échappement doté d’un silencieux en titane. La malle de coffre également en carbone est gréée d’un aileron conçu pour générer une force descendante supplémentaire et optimiser ainsi la motricité sur l’essieu arrière. 

 

La BMW 3.0 CSL est disponible uniquement avec la teinte “Alpinweiss” combinée à des ornements de bandes aux couleurs du département BMW M. Appliquées en grande partie à la main, les 22 pièces sont peintes selon un procédé spécialement créé pour la 3.0 CSL. Les séries de chiffres sur les portes et le toit sont dans le style des premières voitures de course, tandis que le numéro 50 fait référence aux 50 ans du département BMW M. 

 


Poids limité par l’utilisation du carbone.  

Pour réduire son poids, la 3.0 CSL utilise une proportion exceptionnellement élevée de carbone (PRFC). Ainsi toit, capot, couvercle de coffre, pièces des parties basses, fixations des panneaux latéraux avant et arrière, diffuseur arrière, ailes arrière et aileron utilisent ce matériau léger et résistant. En plus du carbone, l’utilisation minimale de matériaux d’isolation et de solutions techniques tel que la fibre de verre (déflecteur de toit), le titane (silencieux d’échappement -4,3 kg) et l’aluminium (jambes de force du train avant) favorisent la perte de poids.

 

Cockpit de voiture de sport avec sièges baquets Racing M Carbon.

 

Dans l’habitacle de la BMW 3.0 CSL, le sport et la légèreté ont été une priorité pour les ingénieurs. L’utilisation du carbone est une évidence et la suppression de la banquette arrière offre désormais un espace de rangement pouvant contenir deux casques. Un aménagement déjà vu dans la très délurée Alfa Romeo Giulia GTAm. Le conducteur et son passager prennent place dans des sièges baquets Racing M Carbon, dont les réglables de la hauteur et de l’inclinaison sur trois niveaux s’effectuent exclusivement en atelier par le biais de visseries. Seule la position longitudinale peut être modifiée manuellement, les occupants peuvent s’ils le souhaitent enlever les inserts d’appui-tête pour une meilleure accessibilité à l’arrière. L’alcantara noir recouvre généreusement les sièges baquets ainsi que le volant.  Une matière noble, combinée à des inserts en carbone mat. Le pommeau de levier de vitesse blanc et le bouton rouge Start/Stop renforce le coté racing de cet habitacle qui pour l’occasion dispose d’une numérotation gravée (01/50 à 50/50) sur un insert pour chacune des 50 BMW 3.0 CSL produites.

   

Moteur 6 cylindres en ligne le plus puissant jamais utilisé dans une BMW M homologuée pour la route. 

La BMW 3.0 CSL est animée par le moteur 6 cylindres en ligne doté de la technologie M TwinPower Turbo. Il développe une puissance de 560 ch pour un couple de 550 Nm et s’affiche comme le 6 cylindres le plus puissant jamais produit pour une BMW de série. A titre de comparaison, il ne rend que 30 cv à la M4 GT3 destinée au championnat DTM qui affiche une puissance de 590 ch avec le même bloc. La grande originalité de la 3.0 CSL est de disposer d’une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports, qui distribue la puissance aux roues arrière via un différentiel actif M.  Les freins M Carbon céramiques permettent de calmer les ardeurs de cette mécanique endiablée, le système de freinage étant constitué de disques en céramique de 400×38 millimètres à l’avant avec étrier fixe à six pistons et disques de 380×28 millimètres avec étrier simple piston à l’arrière. Les étriers de frein sont peints en rouge et le système de freinage intègre deux réglages pour la sensation de la pédale. Ils peuvent être sélectionnés dans le menu M Setup.

 

Vous l’aurez compris, avec la 3.0 CSL, BMW privilégie le plaisir du pilotage avec une recette qui fait date : moteur avant, propulsion et boite manuelle, le tout conditionné dans une voiture au poids contenu. Limité à environ 1640 kg, il permet d’afficher un rapport poids/puissance de 2,9 kg par cheval. 

CSL

 

Je préfère vous prévenir tout de suite, la BMW 3.0 CSL 2022 ne sera pas disponible pour tout le monde. Pour le moment aucun tarif n’est annoncé, mais une chose est sûre, la production sera limitée à 50 exemplaires et deux seulement seront vendus en France ! Si vous aviez prévu de casser votre compte épargne, il va falloir montrer patte blanche pour accéder à ce mythe sur roues. 



Consommations et émissions de CO2. 

Consommation de carburant combinée : 11,0 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle combiné : 249 g/km selon WLTP.